Un Conseil administratif qui se rassure

« La politique verniolane est ainsi faite qu’il est de bon ton aujourd’hui de dire que le Conseil municipal est bloqué par des luttes partisanes que rien n’y avance. Pourtant cela est faux » dixit le blog de Monsieur Rochat.

Il renchérit :  » … Un Conseil administratif responsable tel que nous le concevons doit, même s’il dispose d’une majorité, être capable de dialoguer avec tous les groupes du Conseil municipal pour faire en sorte que les projets d’importance remportent l’adhésion la plus large possible au sein du délibératif. …

Simpliste et bienheureux est celui qui croit qu’il n’y a aucune lutte partisane au sein de l’hémicycle. Si effectivement, tel n’est pas toujours le cas, régulièrement cette « majorité » bloque bon nombres de textes. Quand par miracle, après de âpres débats, certains projets des groupes minoritaires passent la rampe du conseil municipal, le conseil administratif en place les botte en touche…

Science-fiction ? Non, il suffit de venir assister aux séances et d’observer les votes de cette fameuse majorité ou du suivi des projets émanant de groupes minoritaires, même s’ils sont bénéfiques pour les habitants de la commune.

Voici des exemples : la patinoire saisonnière ou les chalets pour les marchés de Noël.

Le projet de mise à disposition de ces derniers a été plébiscité par les habitants. Au surplus, ces chalets auraient permis de répondre à un besoin réel. Dans ce cas, il n’y a pas que les chalets qui sont de bois, la langue de certains également. En effet, il n’y aurait pas dû avoir de lutte partisane, non ?

C’est cela la « méthode Apothéloz-Rochat-Ronget », comme ils l’appellent. En ce qui me concerne, j’appelle cela un gouvernement monocolore voir monochrome sans éclat.

Au début de mon mandat de conseillère municipale, on m’a expliqué que l’exécutif ne décidait pas. Il devait proposer, consulter, informer et appliquer avec l’ensemble des conseillers municipaux en place. La démocratie suisse est ainsi construite, n’en déplaise à nos magistrats en place. Bafouer sans cesse le 40 % des électeurs est une offense faite aux minorités. Voilà le vrai visage de cette majorité PS-Vert-PLR et accessoirement UDC. Elle n’a eu comme seule doctrine que de bloquer les projets qui n’émanaient pas de leurs rangs.

Est-ce là, le respect de la fameuse phrase lue à chaque début de séance du conseil municipal qui exhorte à travailler tous pour le bien de notre commune ?

Cette politique n’est-elle pas vile, et pas commune…

L’évaporation des ces informations, à la sauce M. ROCHAT, est comme en cuisine : réductrice…

Le MCG Vernier est soucieux de mettre au centre de ses préoccupations l’individu, soit les habitants de notre belle commune. Nous avons pris la peine d’étudier et d’écouter chaque proposition bénéfique pour Vernier. Nous les avons prises en considération, sans les contraintes gauche-droite. Bien souvent, nous avons soutenus des projets émanant des partis adverses, car nous avons su mettre notre ego de côté.

Avec mes coéquipiers, soit Thierry Cerutti et Stéphane Valente, nous avons comme unique vocation l’amélioration du mieux-vivre ensemble, de la sécurité, de l’accès au logement et à l’emploi. Nous poursuivrons notre écoute active afin de rester au service des verniolans.

« Toujours se méfier des paroles, toujours garder en mémoire les actes »

 

De la parole aux actes, il n’y a qu’un pas : l’action.

Bâtissons ensemble notre avenir. Unis, construisons notre futur.

Toutes et tous pour le MCG

Votez Listes n° 5 ! 

Des femmes et des hommes  d’actions qui agissent !